Même pour le randonneur qui ne grimpe pas, le massif des Trois-Pignons mérite une - et même plusieurs - visites. Malgré les faibles altitudes (60-120 m) c'est un massif accidenté où de petits « déserts de sable » alternent avec des chaos de blocs, des landes de bruyères, des forêts de chênes, de bouleaux ou de pins. C'est donc un paysage presque unique au monde où le visiteur se croit tantôt au Sahara, tantôt en Scandinavie, tantôt sur les bords de la Méditerranée.

Les blocs et les circuits d'escalade y sont nombreux et variés et le massif des Trois-Pignons est un peu devenu la capitale de « Bleau ». Rien que dans la partie nord des Trois-Pignons, le COSIROC compte 30 circuits officiels (ceux admis par l'ONF) dispersés sur une dizaine de km carrés.

Le critère "Type" désigne le type de chaos rocheux : voir le détail de la codification.

Geomorphologie chaotique 25pc