Actualités des Fauvettes

 

Les Fauvettes

 

jyd categ1 thDans un environnement naturel étonnant, ce viaduc est essentiellement constitué de meulière très caverneuse. Cette roche a permis l’ouverture d’itinéraires originaux, très diversifiés ; l’équipement propose plus de 130 voies d’escalade somptueuses de 10 à 36 mètres de hauteur. C’est le site de la région parisienne le mieux adapté pour se préparer aux voies de falaises.jyd categ2 th

 

 

On trouve ici les évènements qui rythment la vie de ce site des Fauvettes, en particulier les créations de nouvelles voies, l'aménagement des anciennes, les conseils pour sa fréquentation.

echappee belle

 

 

Depuis l’édition du topo de l’escalade aux Fauvettes en 2012, ce sont plus de 13 nouvelles voies qui ont été inventées par l’équipe des ouvreurs (Alain, Luc, Laurent, Marie, Frédéric, Jean-Yves...).

 

 

 

La petite dernière, "Echappée belle", a demandé une année de travail à son créateur. Cet ouvreur en est à plus de 500 mètres de voies crées aux Fauvettes ; vous avez nécessairement parcouru avec plaisir l’une de ses voies (Crescendo, La folie des grandeurs, Les tontons flingueurs, L’apprenti sorcier, Parabellum, Very good trip, Les travaux d’Herr Luc,… je ne peux pas les citer toutes !

 

 

 

Vous allez de nouveau vous régaler dans ces 20 mètres d’escalade qui se terminent dans un énorme dévers09échappée saturé d’excellentes prises. L’album photo ci-dessous vous propose quelques clichés qui devraient vous donner envie d’un céleste ballet aérien…

vol libre

 

12 et 13 mars 2016 : salle comble au Val d’Angoulême.

 

Des parapentistes qui s’essaient au parachute de secours sur la belle tyrolienne installée par nos amis spéléologues, et des grimpeurs sur chaque pilier.

 

Grand beau, plutôt doux, un avant goût de printemps qui commence à chatouiller nos petits doigts engourdis d'escaladeurs.

 

 

 

30h site

28 et 29 mai 2016

 

Retenez cette date : la Grande vire aura lieu cette année durant 30 heures ! Le montage commencera le 27 au matin : 1150 m de cordes et 650 amarrages sont à mettre en place !

vilSur le pilier 6, pleine face versant Sud/Sud Est, entre L’abeille hard et Le vol du bourdon, c’est maintenant AC/DC et sur le pilier 2, c’est maintenant Vil Coyote !
 
P6.4 – AC/DC : 5c
(21 m ; 10 points + relais)
Une voie récente : du hard roc évidemment en référence  à un groupe musical  qui   diffuse des morceaux bien apaisants comme on les aime
 
P2.5 - Vil : 7a
(21 m ; 9 points + relais)
Beaucoup de bi-doigts pour cette première partie somme toute pas très difficile mais bien technique La suite très aérienne est bien athlétique et nécessite des malins placements …
 
P2.6 - Coyote : 6a+
(21 m ; 9 points + relais)
Toute la première partie se déroule délibérément sur l’arrête du pilier et c’est déjà très aérien. Arrivé à la hauteur de l’arche, il faut poursuivre pleine face sur la gauche pour rejoindre le relais sommital de sa voisine Vil (oublier la sortie vers La Norma). Et c’est toujours très aérien. Le dernier pas est très astucieux !
 
 

Depuis l'édition du topo des Fauvettes en mai 2012, le récapitulatif des modifications :

Sur le pilier 2

P2.3 – Pierrot lunaire : 6a+

(21 m ; 8 points + relais)

Une des « anciennes » voies qui a été repensée pour permettre une sortie différente de Nuits transfigurées. Les passages techniques de la première partie proposent des préhensions originales, le passage de l’angle est aérien à souhait et la sortie est dans la même veine !

P2.5 - Vil : 7a

(21 m ; 9 points + relais)

Beaucoup de bi-doigts pour cette première partie somme toute pas très difficile mais bien technique La suite très aérienne est bien athlétique et nécessite des placements bien malins …

P2.6 - Coyote : 6a+

(21 m ; 9 points + relais)

Toute la première partie se déroule délibérément sur l’arrête du pilier et c’est déjà très aérien. Arrivé à la hauteur de l’arche, il faut poursuivre pleine face sur la gauche pour rejoindre le relais sommital de sa voisine Vil (oublier la sortie vers La Norma). Et c’est toujours très aérien. Le dernier pas est très astucieux !

P2.7 – La norma double X : 5b+

(18 m ; 7 points + relais)

Une des anciennes lignes pas très dures qui a été entièrement repensée. Le premier point notamment était très haut et rendait la voie inutilement exposée. Un scellement a été ajouté pour protéger le départ ; l’ensemble est maintenant bien homogène. L’arrivée est surprenante : un double X en fonte qui servait à la signalisation des trains !

Sur le pilier 3

P3.4 – Absinthe : 7a+

(18 m ; 8 points + relais)

Dès le départ, du teigneux, souvent des crispettes pas évidentes à repérer, un beau challenge pour les forts grimpeurs ; de l’intuition et de bons doigts sont les clés de la réussite.

Sur le pilier 6

P6.4 – AC/DC : 5c

(21 m ; 10 points + relais)

Une voie récente : du hard roc évidemment en référence  à un groupe musical  qui  aux morceaux bien apaisants comme on les aime !

P6.6 Le vol du bourdon
35 m, 6b+ 14 points de scellements ;
Au départ, c'est tout gentillet et ça se durcit peu à peu ; mais ce sont toujours de jolis mouvements qui nécessitent de l'anticipation dans la lecture des prochains passages. L’enchainement de la face est déjà un morceau de choix, mais il faut en garder pour passer l’arche et sortir bien à gauche de La damnation de Faust.
P6.9 – Berlioz : 6c
(35 m ; 14 points + relais).
Il n'y a aucun passage véritablement très difficile... Comme souvent aux Fauvettes, c’est long, continu ! Régulièrement, une bonne prise de main suggère un moment de repos, mais les pieds ne sont pas énormes ; il faut continuer ! Le tout est aérien à souhait, mais très bien protégé.
P6.12 – La grande vadrouille
35 m, 6b 14 points de scellements ;
Qu’elle ambiance ! Une superbe voie aérienne de niveau 6a+ jusqu’à l’arche (relais possible), puis 6b jusqu’au tablier. Une cuvée 2014 qui est déjà devenu l’une des plus grandes classiques des Fauvettes.dont vous donnerez aux amateurs de bonnes nouvelles !
P6.Traversée intégrale du pilier
6b : cette traversée est maintenant possible dans les deux sens malgré une petite difficulté sur la face nord avec des mono-doigts et réglettes assez douloureux : 6a+/b à cause de cette face "Nord", le reste est plutôt dans le 6a pour la face "Ouest", 5b pour la face "Est" et 5c pour la face "Sud".
Sur le pilier 7
P7.10 Les travaux d’Herr Luc
25 m 5b 11 points de scellements.
Une voie idéale pour s'échauffer, ou pour faire déjà une belle performance, ou même encore pour terminer une séance en enchainant une série de mouvements subtils...Deux ans à peine et déjà la voie la plus faite des Fauvettes ! Un régal de placements tout en douceur…
Sur le pilier 9
P9.1 Génius loci
L1 13 m 5c ; 6 points + relais, suivi de L2  13m, 6b ; 7 points + relais.
Dans l'ancien temps, il y avait une voie imaginée uniquement avec des prises en résine (Kévin) qui n'avaient pas tenu très longtemps ; il restait de veilles tiges métalliques peu avenantes. La voie a été entièrement revisitée pour permettre une 1ère longueur accessible (5c) et une superbe 2ème longueur plus délicate et très aérienne.
P9.12 Epipurien
L1 17 m 5c, suivi de L2  9m, 6a+.
La première longueur ne dépasse pas le 5c+, mais il faut bien se placer si l'on ne veut pas s'interroger : et puis plus rien ? Ou comme les enfants de la cour de l'école : épipurien ? Pour la 2ème longueur, les prises ne sont pas visibles au 1er coup d'œil ; encore de la malice !
 
 

5 perçage

 Suite à sa demande, le CoSiRoc a rencontré samedi 17 octobre 2015 le Président du SICOVY pour faire un point sur le site du viaduc des Fauvettes. A cette occasion, le partenariat des services du SICOVY avec le CoSiRoc a été souligné ; il a permis une évolution considérable pour la qualité environnementale. Le site connait aujourd’hui une remarquable fréquentation notamment avec les promeneurs locaux, les randonneurs, les trailleurs, les spéléologues, les escaladeurs et aussi pour les entrainements des pompiers, des gendarmes, du GIGN, du RAID, ou encore pour la formation des élagueurs ou des travaux en hauteur…

Depuis l’année dernière, un règlement est affiché aux extrémités du viaduc. Néanmoins, la qualité de l’environnement dépend aussi de vos interventions : quand vous intervenez auprès des sauteurs pour leurs signifier que leurs hurlements ne sont pas très agréables pour les autres utilisateurs, ou pire que les conditions de sauts sont éminemment dangereuses (c’est souvent le cas), que l’ascension de voies avec piolet est délibérément interdite, que l’installation de slacklines est destructrice pour le viaduc ou sa rambarde,...

A l’occasion de cette rencontre, nous avons remis le bilan des équipements qui concernent les 120 voies grimpables : 2600 mètres d’escalade verticale, intégralement équipés grâce au travail des équipeurs avec le CoSiRoc. Ce sont plus de 1400 scellements, plus de 130 relais, qui ont été posés …

clé6 relais

Cet investissement dont le montant est évalué à 16400 euros répartis sur une trentaine d’année, est subventionné avec l’argent qui provient de la vente des divers topos de CoSiRoc (Viaduc des Fauvettes, Vallée de la Seine, massif de Fontainebleau, etc.), et plus exceptionnellement de dons individuels.

L’entretien de la qualité de ces équipements se réalise aussi avec vous ; par exemple quand vous signalez un mousqueton d’un relais qui s’est dévissé (Absinthe) des anneaux usés sur certaines voies (Eve, Nana, Mac, Bambino), le manque de chaine à un relais sommital (Michel Ange) ou à un relais intermédiaire (Concerto à la mémoire d’un ange : qui permet à des grimpeurs pas assez affutés pour faire la voie complète de se régaler tout de même dans du 6a),...

Sincères remerciements pour tous ces témoignages et soutiens.

abeilles dérangéesUn des messages récemment reçus :

« Je vous envoie un message car je ne sais pas trop qui avertir : cet après-midi, lors d'un passage au viaduc avec des amis, nous avons croisé un grimpeur qui descendait de la voie "le passage du roi" (pilier 9) car il y avait un essaim en haut. Et en effet, il est bien visible depuis le bas !

Nous avons laissé un mot en bas de la voie pour prévenir les futurs grimpeurs, mais il faudrait peut-être contacter un service approprié (les pompiers ?).

Bonne fin de week-end, et au passage un grand merci pour le topo sur ce site, très bien fait ! G. M. »

De fait, cet essaim repéré au relais sommital de "Passage au roi" est installé à cet endroit depuis des années. Ici, ce sont des abeilles ; bien évidemment, nous sommes tous concernés par la nécessité de préserver ces insectes suffisamment malmenés. Attacher une attention particulière à ces colocataires est d'autant plus vital pour nous que l'avenir de notre environnement en dépend !

belles abeillesEn effet, les abeilles contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs et de fait, un tiers de notre nourriture en dépend. En une quinzaine d’années, la mortalité des colonies d’abeilles a atteint 30 %. Les fléaux s’attaquant aux abeilles ne manquent pas : maladies, parasites, prédateurs et intensification des pesticides dans le domaine de  l’agriculture.

Il semblerait que les abeilles recherchent des refuges toujours secs et très à l'abri, l'orientation ne semble pas avoir d'influence, les trous des meulières semblent bien leurs convenir. Elles s’orientent grâce à la position du soleil et aux repères visuels : arbres, haies, lisières forestières et … piliers du viaduc des Fauvettes !

Pourtant, il faut bien le reconnaitre, leurs installations sont parfois très gênantes et chaque année, nous assistons à de nouvelles tentatives d’installation. Par exemple :

  • En 2011, c’est un essaim de frelons qui avait trouvé ses quartiers au relais intermédiaire de « Guêpes apens »
  • En 2012, un énorme essaim d’abeilles que nous avons sauvé (voir l’article : http://www.cosiroc.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=34:essaim-fauvettes&catid=127:actu-des-fauvettes&Itemid=308) était au sommet de « Nettoyage par le vide »
  • L’année dernière (2O14), c’était au sommet d’ »Apprenti sorcier »
  • Cette année (2015), c'est au sommet du "Chemin des dieux" qu'elles sont installées On envisage d'ajouter un maillon sur l'avant dernier scellement pour permettre une réchappe...affiche abeilles
  • Sur le pilier n°9, depuis au moins 10 ans maintenant, un essaim plutôt petit semble bien installé, en haut du « Passage au roi ». Chaque année, nous installons une petite affiche sur le premier scellement pour avertir les grimpeurs. L’essaim semblait abandonné, mais Michel nous informe que non ; il a placé une information en bas de la voie.
  • Sur l’autre versant de ce pilier, à la même hauteur, c’est un essaim bien plus important qui se développe chaque année. Il n’y a pas de voie d’escalade à cet endroit, ni d’itinéraire d’entrainement des spéléologues.

Merci 1000 fois pour cette participation et merci à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre (*), participent à préserver la qualité de ce site exceptionnel.

Pour en savoir un peu plus  : http://www.cosiroc.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=226:les-abeilles-sont-revenues&catid=127:actu-des-fauvettes&Itemid=308

(*) Le vallon du Ru d’Angoulême, le viaduc des Fauvettes, doit notamment sa qualité environnementale grâce aux actions bénévoles : création des voies d’escalade ou de spéléologie, respect des pieds de piliers : sources d’érosion du sol et des aménagements réalisés par le propriétaire (le SICOVY et respect de son règlement affiché), respect de l’originalité et de la qualité architecturale de l’édifice, participation aux actions collectives des clubs ou associations pour le nettoyage du site, nettoyages des herbes et ronces en bas des piliers, des vieux bois qui réduisent l’écoulement des eaux, ramassages individuels des ordures « oubliées » par d’autres utilisateurs, échanges avec ces autres utilisateurs, relais d’informations sur des dysfonctionnements constatés,…