Feu 2juin2020 Forêt des 3 Pignons

Dans la forêt domaniale des Trois-Pignons, un feu s’est déclaré mardi 2 juin en fin d’après-midi dans la parcelle 9, sur le secteur de Coquibus. Rapidement maitrisé par les 35 pompiers du Service départemental d'incendie et de secours, il a détruit environ 1,5 ha de végétation. Son origine semblerait être liée à un feu de camps ou de bivouacs, pourtant interdits dans les massifs forestiers.Affiche prévention incendie2020

Le dispositif d'intervention, renseigné au plus près du terrain par des agents de l’ONF, a permis de circonscrire l’avancée des flammes. Une surveillance par drone est déployée par l’ONF sur place. Elle se poursuivra ces prochains jours afin de détecter les éventuelles reprises de feu.

Sur le massif de Fontainebleau, les feux couvant dans le sol sableux peuvent subsister plusieurs jours avant de se réanimer sous l’effet du vent. Équipé d’une caméra thermique, le drone de l’ONF les localise plus rapidement, guide les secours en intervention et détecte les points chauds, souvent invisibles à l’œil nu. En appuyant les pompiers au sol, il constitue un véritable outil d’aide à la décision dans la prévention et la prise en charge des incendies en forêt de Fontainebleau.

L’ONF rappelle qu’avec les températures élevées et qu’en l’absence de pluie, le risque de départ de feu est important. L’ONF demande aux promeneurs à redoubler de prudence durant leurs sorties en forêt. Chaque année, le massif de Fontainebleau enregistre en moyenne une quarantaine de départs de feux. En complément, vous trouverez ci-joint l’information relative au risque de feu de forêt dans le massif de Fontainebleau.

Un nom qui restera longtemps dans nos mémoires. Son œuvre dans les parois continuera longtemps à nous procurer du plaisir et elle durera pour les générations futures.

Nombreux sont les lieux qui ont vu ses doigts et ses chaussons, qui ont eu à souffrir de ses coups de marteaux, de mèches pénétrantes, de blocs branlants jetés dans le vide, de coup de pioche pour tracer des sentes d’accès. Nombres de cairns ornent les montagnes de part et d’autre du massif des Ecrins, des Cerces et de bien d’autres endroits. Il serait bien difficile d’énumérer les merveilles et autres voies qu’il a tracées et ouvertes. Mais s’il y a un lieu où ses heures de labeur/plaisir ont été les plus nombreuses c’est probablement à Ailefroide.

cairn jmcPour lui rendre un hommage durable, un projet d’ériger un cairn à Ailefroide dans lequel sera insérée une plaque en sa mémoire. Pour ce faire une souscription sur le site :

https://www.kocoriko.fr/fr/projects/un-cairn-pour-cambon

L’argent récolté servira à la construction d’un cairn et de la plaque. Cet argent sera géré par la compagnie des guides Oisans Ecrins sur un compte dédié. Si la cagnotte dépasse nos espérances l’argent ira au développement de l’escalade et surtout à l’entretien de son œuvre.

L’inauguration aura lieu le 26 juillet lors de la fête des guides et de la montagne à Ailefroide. Cette journée sera également l’occasion de lui rendre un hommage appuyé par des témoignages et projections de photos, organisé par le bureau des guides des Ecrins et ses amis. Nous espérons vous voir nombreux ce jour-là.

mmbDès que les accès aux sites d’escalade sont autorisés, profitez-en pour aller découvrir ces deux petites perles concoctées par Hervé et Jean et tracées juste avant la crise sanitaire et la fermeture des sites.

Pas très loin de la Croix de Franchard, en direction du Mont Aigu, vous allez découvrir (ou re-découvrir) un petit site tranquille qui est maintenant très agréable à fréquenter.parjure

Le circuit Jaune est très accessible, l’Orange est déjà bien sonné (la voie 30 bis est splendide) et une multitude de voies hors circuits sont dans un niveau plus technique.

La fiche de ces circuits est ici.

Cette fiche est à renseigner pour chaque projet de circuit à modifier ou à créer ; à renvoyer à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Télécharger le fichier:

FICHE POUR L’ENTRETIEN OU LA MODIFICATION D’UN CIRCUIT D’ESCALADE

enfants blocsLes circuits d’escalade pour les enfants existent depuis très longtemps, de nombreux éducateurs sportifs, parents ou instituteurs ont tracé et tracent encore des parcours éphémères à la craie sèche. Ils ont commencé à être balisés à la peinture dans les années 70, à une époque où la FSGT, avec les CEMEA, étaient très investis en termes de réflexion pédagogique et d’initiation sportive "responsable" des enfants.

 

Ce circuit, créé en 1981 par Michel Coquard et son équipe est bien connu et fréquenté par les familles, les clubs et les scolaires ; il est assez adapté aux enfants dès l’âge de 9 à 12 ans, mais de fait, il est aussi fréquenté par des grimpeurs adultes.

Il a longtemps été entretenu par Frédéric Flores-Garcia et Alain Vinouze, puis plus récemment en mars 2019 par Hervé Béranger et Jean Cabane. Le départ a été placé sur un rocher plus près du parking et du sentier bleu n°12 ; quelques modifications mineures ont été apportées pour minimiser le trajet hors blocs.

 

La fiche de ce circuit est ici.